Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 10:27

Chaque année, le Salon International de l’Agriculture est l’occasion pour moi d’aller à la rencontre des professionnels du monde agricole. L’édition 2013 marque les 50 ans de ce grand rendez-vous du monde rural.

 

Les préoccupations sont nombreuses à ce jour pour les professionnels en général et pour les éleveurs en particulier. J’ai pu en prendre toute la mesure en échangeant lundi avec M. LANGLOIS, président d’INTERBEV, l’interprofession de la viande, avec M. BEULIN, président de la FNESEA (Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles) et avec M. SALINGARDES, président de la FNEC, la fédération nationale des éleveurs de chèvres.

 IMG_2344.jpg

M. SALINGARDES, président de la FNEC


« La France a connu en 2012 une baisse des abattages de 6 % », a précisé M. LANGLOIS. Tous craignent pour l’avenir de l’élevage à l’heure où le renouvèlement des générations est compliqué (depuis 2 ans, 8 à 10% d’éleveurs de chèvres en France en moins et les prévisions ne sont guère plus optimistes). Et Poitou-Charentes n’est pas en reste avec une moyenne d’âge des éleveurs de chèvre dans la cinquantaine. Au-delà des éleveurs, la source d’inquiétude la plus grande se situe au niveau des producteurs laitiers pour qui la vie est de plus en plus rude. M. SALINGARDES m’indiquait que les coûts des matières premières sont en hausse permanente alors même que le prix de vente du lait de chèvre stagne. « Le jour où vous mettez la charrue dans un pré, vous ne ferez jamais machine arrière. » a très justement expliqué le président de la FNEC. Cette défection accrue des éleveurs pour leur métier nous promet un avenir compliqué tant du point de vue économique qu’alimentaire. M. BEULIN me précisait que l’impact sur les consommateurs serait minime si l’on remontait les prix de seulement 10 % et cela aura un effet de levier important pour les agriculteurs

 IMG_2341.jpg

M. LANGLOIS, président d'INTERBEV

 

Le président de la FNESEA m’a précisé que les mois à venir allaient connaître une grande actualité pour le monde agricole :

  • retrouver des marges de manœuvre sur l’élevage bovin (lait et viande) ;
  • rééquilibrage de la PAC ;
  • travailler à la mise en place d’un fonds de modernisation céréaliers/éleveurs pour créer une dynamique et un effet levier ;

 IMG_2348.jpg 

M. BEULIN, président de la FNSEA

Toutes ces rencontres nous permettent, élus locaux, de prendre la mesure de la situation et de pouvoir agir au quotidien, concrètement sur nos territoires. C’est notamment le cas à Parthenay et dans la Gâtine avec l’accompagnement de l’abattoir ou encore la mise en place des ateliers de 3ème et 4ème transformation. Dans un souci d’une démarche constructive et pérenne, la structuration des filières permet de garantir un développement économique local à tous les niveaux de la chaine. C’est dans ce sens que les élus doivent accompagner les professionnels des mondes agricoles et agro-alimentaires !

Partager cet article

Repost 0
Published by xavier-argenton.over-blog.com - dans Articles
commenter cet article

commentaires