Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 09:31
Bonjour à tous,
Je vous conseille de suivre l'hebdomadaire des Deux-Sèvres "La Concorde". Car ils font des dossiers passionnants, intéressants et novateurs. Et surtout on y fait de belles rencontres, jugez plutôt.
   
logo.gif
Rencontre avec Xavier Argenton, président de la cc de Parthenay
Avec 18 000 habitants, la Communauté de communes de Parthenay est aujourd'hui la plus importante en nombre d'habitants.
 Aujourd'hui diversifiée économiquement dans trois secteurs d'activité - l'aéroportuaire, la métallurgie et l'agro-alimentaire - elle a néanmoins connu dans les années 1980 une période de crise au cours de laquelle plusieurs entreprises, fleurons du territoire, ont fermé leurs portes : c'est le cas de la briqueterie Ayrault. "L'agglomération s'est construite autour de PME, le secteur aéroportuaire s'est développé" explique le président de la Communauté de communes Xavier Argenton.

Un espace en construction
 Depuis la création de la Communauté de communes de Parthenay en 2002, jusqu'à aujourd'hui, les projets ont fleuri sur le territoire. Récemment, les élus ont défini une zone qui accueillera, pour vingt années, les entreprises industrielles. Une démarche qui s'appuie sur une étude réalisée en 2006 dans le cadre du Schéma Départemental des Parc d'Activités.
 Ce projet verra la création d'une ZAC d'environ 23 hectares, d'un lotissement économique, tout en aménageant les espaces déjà occupés par les entreprises. "La Communauté de communes est porteuse de projets pour favoriser l'offre de service, et chaque commune valorise un investissement" affirme Xavier Argenton. Un "principe de développement et de solidarité"» adopté par une majorité.
 Autre construction, l'atelier-relais filière métallurgique, est un projet mené suite aux demandes des PME de la filière concernant des besoins en terme de locaux de moyenne surface. Composée de deux ateliers de 500 m2 et d'un troisième de 1 000 m2 avec des pont-roulants, cette structure bénéficie aux entreprises. Coût des travaux : 1 500 000 euros.
 Des créations décidées par les élus de la Communauté de communes avec des partenaires pour connaître "un souffle nouveau".
 "Ce qui a justifié le changement, c'est un état d'usure et un complet décalage" estime Xavier Argenton.

Loisirs, culture, sport... Un vivier associatif essentiel !
 200 associations parthenaises bénéficient de subventions de la part des collectivités. Une nécessité pour le maire "si l'on veut que la ville vive". Jeux, théâtre, jazz, ponctuent l'année à Parthenay, sans oublier le salon du livre porté par une association et la ludothèque qui propose ses services toute l'année.
 Côté sportif, Parthenay et son canton comptent une quarantaine de disciplines pour tous les âges. Des associations qui peuvent bénéficier de lieux mis à disposition : gymnases, centre de tir, boulodrome, dojo, stades...

Garder le lien avec les seniors
Les seniors sont aujourd'hui de plus en plus jeunes  et ont la volonté de changer de vie. Au quotidien des maisons de retraites doivent donc être pris en compte les souhaits de ce public qui aspire, pour bon nombre d'entre eux, à un changement de vie. Pour répondre à ces besoins spécifiques, il a été pensé une résidence seniors, "Le château des Plants", avec de nombreux services.
"La vie est de plus en plus longue, mais dans quel état ?" Les seniors ayant besoin de soins réguliers, voire quotidiens, disposent sur le territoire de maisons de retraite médicalisées, auquel s'ajoute le maintien à domicile. "Le CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) compte 400 adhérents. L'objectif de ce service est de faire en sorte que les gens aient envie de rester chez eux" explique Xavier Argenton.
Le "réseau vigilance", étendu au CCAS de Gâtine, entre dans ce cadre. Des connexions entre les services et les maisons de retraite permettent de répondre au mieux aux besoins des patients, de prévenir les personnels de santé à même d'apporter des soins aux personnes âgées.
La pose de capteurs au domicile est un "mode alternatif à l'hospitalisation. Et il a vocation à être dupliqué" affirme l'élu, avant de conclure : "le coût n'a de plus rien à voir avec une hospitalisation".

Hôpital Nord Deux-Sèvres : regrouper les activités
L'Hôpital Nord Deux-Sèvres est un projet ambitieux pour le territoire. Avec une nécessité : « regrouper les activités sur un seul et même lieu".
En 2015, le CHNDS sera donc organisé autour d'un nouvel hôpital situé à Faye l'Abbesse avec des sites relais à Parthenay et à Thouars. "Une proximité géographique pour compenser Bressuire" affirme l'élu.
Pour ce dernier, ce projet aura sans aucun doute un "impact économique important". Des équipements, comme le plateau technique, sont donc essentiels. "Si nous n'avons pas de plateau technique, il n'y aura plus d'hôpital dans quelques années".
D'un point de vue territorial, les 165 000 habitants voient dans le secteur hospitalier une offre de service à ne pas négliger, qu'il ne faut pas laisser partir. "Les patients ne veulent pas se déplacer trop loin et veulent aussi de la qualité" ajoute-t-il.

 Dossier du 29/12/2011

Le dossier d'en sont intégralité à l'adresse suivante :
 http://www.laconcorde-hebdo.fr//actualite/viewArticle.php?idDossier=14&idArticle=290

Partager cet article

Repost 0
Published by xavier-argenton.over-blog.com - dans Presse régionale Poitou-Charentes
commenter cet article

commentaires